Si la problématique des enfants de rue et les autres aspects de la mendicité dus à la pauvreté de plus en plus présente à Dakar fait l’objet d’une attention particulière des associations nationales ou internationales, la prise en charge des jeunes femmes avec leurs enfants, dont la rue aujourd’hui est le seul refuge, n’existe pratiquement pas. C’est pour répondre à une demande de plus en plus importante que les « mamans et leurs jeunes enfants » sont accueillis à la Maison Rose « Dar as Salam ».




La vie des enfants est rythmée avec la vie de la Maman. Ils partagent la même chambre et une attention particulière est apportée par l’équipe pour aider l’accompagnement familial et le développement du lien maternel
Lorsque le « papa » est connu, il a la possibilité de rencontrer son enfant ce qui, parfois, permet aussi un meilleurs équilibre psychologique pour créer ou re-créer le lien familial.




Durant les heures d’activité, ils sont pris en charge par une puéricultrice afin que les femmes puissent être libres dans leur participation aux ateliers.




Version imprimable